Coulant chocolat au lait cœur blanc

mes créations, Petites recettes faciles

20140729-232135-84095978.jpg

Bonjour tout le monde, je vous présente une petite recette facile et gourmande que j’ai inventé, en plus la réalisation est express !

Ingrédients (pour 2 ramequins) :

  • 50g de chocolat pâtissier au lait
  • 4 carreaux de chocolat pâtissier blanc
  • 10g de beurre
  • 10g de sucre
  • 1càs de farine
  • 1 oeuf

J’ai fait la recette avec très peu de beurre ainsi que de sucre car les chocolats au lait et blancs comportent beaucoup plus de beurre de cacao et de sucre que le chocolat noir, cela évite donc que ce soit trop sucré et gras, le gâteau n’était pas du tout écœurant à la dégustation.

20140729-232145-84105535.jpgRéalisation :

Faire fondre le chocolat au lait et le beurre au micro-onde sur le programme décongélation pour que le mélange ait une texture lisse. Casser ensuite l’oeuf sur le mélange et travailler la pâte à la maryse pour l’y incorporer. Une fois le mélange homogène, rajouter le sucre, bien mélanger, puis finalement la farine et mélanger encore. Verser la pâte uniformément dans deux ramequins (je ne les beurre pas comme on mange directement dedans) puis y déposer deux carrés de chocolat blanc, et les enfoncer au coeur de la pâte.

Pour la cuisson, aucun temps ni température n’est indicatif car cela dépend de vos moules et de votre four, comme pour le fondant au chocolat noir classique, le coulant est cuit une fois qu’il a gonflé/est devenu bombé, juste quand le dessus commence à craqueler. Personnellement je préchauffe mon four à son maximum (240°) et la cuisson doit durer 3/4 min pas plus, il faut bien surveiller car si le moelleux commence à craqueler, une minute de trop suffit à rater un coeur coulant à souhait.

20140729-232152-84112170.jpgMa recette imaginée sur le coup a fait tellement fureur que j’en ai refait sur le champs aussitôt après !

Opéra

pâtisseries

20140713-172457-62697025.jpg

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous présente un gâteau qui fait partie des grands classiques de la pâtisserie française : l’opéra. Ce gâteau  représentait un défi pour moi qui n’ai encore jamais réalisé de gâteau aussi élaboré/renommé. J’ai été très contente pour une première réalisation car il s’est bien tenu et il était vraiment bon à la dégustation avec un bel équilibre entre le café et le chocolat corsé. Malheureusement pour moi qui suis perfectionniste je trouve que l’esthétique n’est pas parfaite mais je reste assez contente de moi, les personnes qui l’ont goûté m’ont beaucoup félicité.

20140713-172455-62695689.jpg

 

Je n’ai pas de recette à vous proposer car j’ai suivi à la lettre celle de Mercotte (lien de la recette), je vous invite donc à aller directement sur son super site internet afin de a découvrir.

20140713-172458-62698473.jpg

Croustillant citron deux étages

mes créations

20140713-172029-62429869.jpg

Bonjour à tous, je vous présente un dessert que j’ai inventé. J’ai trouvé mon inspiration pour la composition avec la tarte au citron et pour la présentation avec le millefeuille.

Composition : deux plaques sablées sur lesquelles j’ai disposé en alternant des points de lemon curd et de crème pâtissière. J’ai pensé à cette composition car je me suis dit que la douceur de la crème pâtissière pallierait à l’acidité de la lermon curd. La différence de texture résiderait donc dans le biscuit croustillant.

20140713-172032-62432423.jpg

Ingrédients :
pour la pâte :

  • 125g de farine
  • 1 oeuf
  • 65g de beurre
  • 35g de sucre semoule

pour la crème pâtissière :

  • 125g de lait
  • 7g de maïzena
  • 7g de farine
  • 1càc d’arôme vanille
  • 1 oeuf
  • 25g de sucre semoule
  • une demie feuille de gélatine

pour la lemon curd :

  • 2 citrons non traités
  • 80g de sucre semoule
  • 1 gros oeuf (j’insiste sur le gros )
  • 1càs de maïzena
  • une demie feuille de gélatine

 La crème pâtissière: mettre à tremper la gélatine dans de l’eau froide, pendant ce temps faire chauffer le lait dans un bain-marie. Blanchir dans un autre récipient l’oeuf avec le sucre, l’arôme de vanille, puis ajouter la farine et la maïzena et bien les incorporer. Une fois que le lait est très chaud, le verser progressivement sur le mélange précédent sans cesser de remuer avec un fouet pour bien homogénéiser l’appareil. Reverser ensuite le tout dans le récipient qui contenait le lait et laisser épaissir la crème au bain-marie sans cesser de remuer. Une fois la crème prête, la porter hors du feu et y incorporer la gélatine essorée. filmer au contact et réserver/laisser refroidir au frais.

Explications/conseils : j’ai mis une demie feuille de gélatine pour avoir une crème qui se tienne bien et qui reste en forme de pochage. J’ai divisé la quantité de farine en faisant moitié avec la maïzena car le fait de combiner deux amidon fait que l’on obtient une crème qui sera plus ferme qu’avec uniquement de la farine.
J’ai fait pour la première fois ma crème au bain-marie, cela a pris du temps mais le résultat en vaut le coup, la crème épaissit lentement mais est très homogène, fini les grumeaux et les morceaux coagulés dans les recoins de la casserole !
Il faut filmer la crème au contact (directement appliquer le film contre la crème) car sinon elle croûte et le résultat est inesthétique. 
Je sais que ma crème est cuite quand elle est bien épaisse, je la goûte toujours, une fois qu’on ne décèle plus de petit goût de farine, l’amidon est cuit.

Pour la lemon curd: faire tremper la gélatine dans l’eau froide puis zester un citron en faisant attention de ne pas racler la partie blanche sous la peau car elle est très amère, hacher finement les lamelles de zestes et presser le jus des deux citrons dans un récipient, enlever les éventuels pépins puis incorporer les zestes. Ajouter l’oeuf, le sucre, bien blanchir le tout et finir par ajouter la maïzena. Mettre ensuite le tout à épaissir au bain-marie, sans trop faire monter la température. Une fois la crème épaissie la filmer au contact et réserver au frais.

Pour la pâte sablée: mettre la farine dans la cuve du robot et y rajouter le beurre en dés. Avec la feuille, sabler le mélange en première vitesse. Une fois que le sable est formé, remplacer la feuille par le crochet et ajouter l’oeuf blanchi avec le sucre puis pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle s’homogénéise. Fariner le plan de travail et l’étaler sur 2/3mm pas plus, et découper deux rectangles d’environ 15x20cm. Les placer entre deux plaques à pâtisseries entre des feuilles de papier cuisson et enfourner à 180° pour à peu près 20/25 minutes. Réserver ensuite à température ambiante.

Explication/conseils : vous pouvez réaliser la pâte sans robot tout simplement dans un cul de poule avec une cuillère en bois si comme moi vous détestez avec les mains pleines de pâte collante. Le temps et la température de cuisson ne sont qu’indicatifs, je conseille de surveiller la cuisson très souvent à partir du premier quart d’heure. J’ai cuit ma pâte à 170° un peu plus longtemps car mon four a tendance cuire plutôt fort. vous pouvez, en plus des deux plaques ajouter les chutes de pâte abaissées au même niveau afin de les goûter et voir si la cuisson est finie ou non.

20140713-172031-62431311.jpg

Montage

Une fois que les crèmes sont bien refroidies ainsi que le biscuit, disposer une première plaque sablée sur le plan de travail. Garnir deux poches à douille avec les crèmes. L’idéal est de mettre deux douilles rondes de même diamètre mais comme je n’en ai pas deux identique, j’ai pris une ronde et une cannelée. Pocher des point de crème en alternant citron et vanille de sorte à ce que deux point de la même crème ne se retrouvent pas côte côte. Poser la deuxième plaque sur les points de crèmes sans trop appuyer puis recommencer l’opération. J’ai juste saupoudré de noix de coco râpée plus pour l’esthétique que pour le goût (ça ne s’est pas senti d’ailleurs) car je trouvais ça plus joli de rester dans les tons clairs que de faire un contraste avec du chocolat qui aurait en plus dénaturé le goût de mon dessert.

Fondant au chocolat

Petites recettes faciles

20140710-155553-57353307.jpg
Voilà un petit dessert bien sympa qui ne prend que quelques minutes à préparer et à cuire. Il ne nécessite pas non plus beaucoup d’ingrédients, on peut donc facilement le faire avec ce qu’on a toujours chez nous.

Ingrédients (pour 2 ramequins) :
• 100gr de chocolat noir pâtissier (à vous de prendre le pourcentage de cacao selon vos goûts)
• 30gr de beurre
• 30gr de sucre
• 20gr de farine
• 2 œufs

Pour réaliser ce moelleux au cœur coulant il vois suffit de d’abord de faire fondre au bain-marié le beurre et le chocolat, pendant ce temps blanchissez vous œufs et votre sucre. Une fois le mélange de beurre et chocolat fondu, mélanger les deux mélange et rajouter finalement la farine.

Pour la cuisson, il est préférable de cuire à four chaud vers 220 degrés après ce la dépend de votre four. Le temps de cuisson dépend ensuite de vos moules, selon leur taille et hauteur le temps de cuisson ne sera pas le même. Pour mes ramequins d’environ 6 cm je cuis 5 minutes chrono. Le moyen infaillible pour réussir la cuisson est de sortir vos moelleux du four quand une croûte s’est formée sur le dessus et commence à se craqueler (exactement comme sur la photo). À ce stade le cœur est bien coulant, selon vos goûts vous pouvez laissez une voir deux (pas plus !) minutes de plus pour avoir un cœur juste coulant ou bien un moelleux cuit et tendre à cœur.

Mes conseils : ne pas trop travailler la pâte au fouet car cela incorpore de l’air et fait des bulles inesthétiques à la cuisson.

Introduction

Non classé

Bonjour à tous, je suis une jeune femme qui est passionnée de pâtisserie. Je passe mes journées, mes soirées, chaque minute de mon temps libre sur des sites de cuisines à toujours lire des recettes, regarder des vidéos, regarder des images afin de trouver l’inspiration pour de nouvelles créations.

Je vous présente ici mes différentes réalisations, inventées par moi ou non, avec mes photos, recettes, et conseils.

Je fais de la pâtisserie quotidiennement, ou plutôt des gâteaux. Il y a une différence indéniable entre faire des gateaux et de la pâtisserie. La vraie pâtisserie prenant beaucoup de temps et de réflexion, il m’est difficile de pouvoir réaliser des entremets au quotidien, je me rabats donc sur des petites choses plus accessible en terme de temps et d’ingrédients que j’ai sous la main comme des fondants au chocolat ou bien des financiers, meringues, sablés.

Je vous laisse sur ce découvrir mon site.